Bonjour ^__^

suzume

Je m'appelle Christelle Dourlens, "Suzume" est mon nom d'artiste.

Je dessine depuis que je suis petite (surtout des petites BD ^__^) ; ado, j'ai fait des stages par-ci par-là en arts plastiques, dessin, aquarelle sans faire d'études dans le domaine artistique autre que la fac "histoire de l'art".

Aujourd'hui, je suis professeure documentaliste et j'aime transmettre mon goût pour la culture et les belles choses aux collégiens. Toutefois, depuis quelques années, j'ai eu envie de reprendre mes activités artistiques de manière plus approfondie.

Je me suis donc inscrite à l'association d'arts plastiques Idem+Arts à Maubeuge, là avec Sandrine et Loïc, j'apprends à me lancer dans des choses différentes (grand format, techniques variées...), même si je travaille de moi-même surtout à l'acrylique pour les peintures et à l'aquarelle pour les illustrations.

De plus, je vais à l'Atelier du Capricorne à Wihéries (Dour) où je bénéficie des conseils de Françoise Deroubaix en matière de céramique ! Je travaille surtout le raku, cette technique inspirée du Japon m'a toujours fascinée par sa beauté à la fois brute et raffinée. J'aime beaucoup le contraste noir/blanc, je travaille aussi régulièrement avec du velvet rouge et ça donne alors un trio noir/blanc/rouge.

 

Ce qui m'inspire ?

J'aime voir, entendre, sentir de belles choses, j'aime la rondeur, la douceur... Je crée surtout des personnages, sortis de mondes fantastiques, fantasy ou merveilleux. Ayant quelques racines bretonnes, je suis très attirée par le petit peuple qui se fond dans les landes ou les forêts, cela m'a conduite à découvrir un peu le Japon shinto : merci monsieur Miyazaki pour vos kamis de toutes sortes ^__^ J'aime les créatures qui ont un lien fort à la nature. Les Amérindiens m'ont toujours intéressée également bien que je n'ai pas encore exploité cette piste dans mes créations.

Mon autre idole, c'est Tim Burton. J'aime ses monstres sympas, timides ou rigolos et ... les rayures ! J'aime beaucoup les univers gothiques, tout comme les personnages de vampires, morts-vivants... on revient au noir/blanc/rouge ^__^   C'est une manière très esthétique de voir le macabre.

 

De Grognon à Suzume

Grognon fut ma première signature d'artiste. Elle me ressemblait alors, râleuse et renfermée, mais elle était aussi pour moi une petite bête sympa et toute douce. Grognon restait dans son coin à faire ses petits dessins sans les montrer, puis elle finit par tourner en rond et s'ennuyer sans les autres. Sans ceux qui admirent, critiquent, sans ceux qui conseillent, encouragent, sans le monde si beau qui nous entoure, Grognon n'évoluait que très peu. Un jour petite Grognon entreprit sa mutation et sut que désormais elle ne cesserait de changer, de s'enrichir...

Il me fallait donc un nouveau nom pour coller à ma nouvelle peau ! Tout comme Hokusai, changer de nom au fur et à mesure de mon évolution m'a plu. Comme j'entrais dans une ère d'ouverture, d'observation, de disponibilité à l'apprentissage, je voulais un nom qui signifie quelque chose comme "padawan". Merci donc à Hokusai, grand peintre japonais et merci à François Place, grand illustrateur français qui me guida avec son "Vieux fou de dessin" : dans ce magnifique album Hokusai lui-même prend comme apprentis un jeune garçon, Tojiro, qu'il surnomme "petit moineau".

Suzume veut dire moineau en japonais, c'est aussi un prénom féminin...